Maroc-CCG : une nouvelle dynamique au partenariat stratégique

L’axe Maroc-CCG est au beau fixe. En plus des liens de fraternité, unissant le Souverain aux dirigeants des pays du CCG, et l’excellence des relations politiques, la coopération économique est orientée à la hausse et connait un saut qualitatif depuis plus d’une décennie.

C’est dans ce contexte que SM le Roi Mohammed VI prendra part, ce mercredi à Ryad, au sommet Maroc-Pays du Golfe. Ce sommet, premier du genre, «réunira le Souverain avec ses frères dirigeants des pays du Conseil de Coopération du Golfe (CCG)», indique un communiqué du Ministère de la Maison Royale, du Protocole et de la Chancellerie. Ce sera l’occasion pour «insuffler une nouvelle dynamique au partenariat stratégique et multidimensionnel entre le Maroc et le Conseil de coopération des pays du Golfe arabe», précise le communiqué. De même, la rencontre sera mise à profit pour approfondir la «concertation et la coordination des positions pour faire face aux défis et menaces qui guettent la région arabe, l’échange de vues concernant les questions régionales et internationales d’intérêt commun et l’élaboration de positions communes à ce sujet, notamment dans ce contexte régional et international délicat», ajoute la même source.

Les pays du CCG, qui avaient invité en 2011, le royaume du Maroc à adhérer à ce groupement régional, aux côtés du royaume de Jordanie, accompagnent le développement économique dans le royaume grâce, notamment à la contribution des fonds du CCG à des projets dans l’agriculture, l’immobilier, le tourisme. Dans le même sens, le volume des investissements au Maroc provenant des pays du CCG n’a cessé d’augmenter au cours des dernières années. Les échanges commerciaux entre les deux parties suivent la même tendance.

Le CCG, qui regroupe six États membres (l’Arabie saoudite, les Émirats Arabes Unis (EAU), le Koweït, le Qatar, le Bahreïn et le sultanat d’Oman), a, en effet, érigé le Maroc en partenaire stratégique. Le partenariat est en marche, se concrétise et il sera davantage consolidé par cette réunion. A signaler qu’à l’issue de ce sommet, le Souverain effectuera des visites de fraternité et de travail dans plusieurs pays de la région.