Les pays du Golfe s’approprient la question du Sahara marocain

Les travaux du Sommet Maroc-Pays du Golfe se sont ouverts, mercredi soir au Palais Dariya à Ryad, en présence de SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, accompagné de SAR le Prince Moulay Rachid, et de ses frères dirigeants des six pays membres du Conseil de coopération du Golfe (CCG). 

Avant la cérémonie d’ouverture de cette réunion de haut niveau, SM le Roi a posé pour une photo souvenir avec les chefs d’Etat du CCG. Le Sommet Maroc-Pays du Golfe, le premier du genre, insufflera une nouvelle dynamique au partenariat stratégique et multidimensionnel entre le Maroc et le Conseil de Coopération des pays du Golfe arabe. Il sera également une occasion de concertation et de coordination des positions pour faire face aux défis et menaces qui guettent la région arabe, d’échange de vues concernant les questions régionales et internationales d’intérêt commun et l’élaboration de positions communes à ce sujet, notamment dans ce contexte régional et international délicat.
Dans une allocution prononcée à l’ouverture de ce sommet, le Serviteur des Lieux Saints de l’Islam, le Roi Salman Ben Abdulaziz Al Saoud, a indiqué que ce Sommet est l’illustration de la relation «particulière et distinguée» unissant les pays du Golfe et le Maroc, faisant part de l’attachement ferme de tous les dirigeants des pays membres du Conseil de hisser au plus haut niveau les relations existant entre les deux parties, notamment dans les domaines politique, économique, militaire et sécuritaire.
Après avoir salué le soutien du Maroc aux questions intéressant les pays du Golfe, le Serviteur des Lieux Saints de l’Islam a fait part de la solidarité et du soutien de tous les pays du Conseil de toutes les questions politiques et sécuritaires intéressant le Royaume du Maroc et à leur tête la question du Sahara marocain et le rejet total des manoeuvres visant de porter atteinte aux intérêts suprêmes du Maroc. Le Roi Salman a, par ailleurs, mis l’accent sur l’intérêt porté à plusieurs questions de la Oumma arabe et islamique et à leur tête la cause palestinienne, la crise en Syrie et en Libye et à la situation en Irak. Dans une allocution similaire, l’Emir de l’Etat du Koweït, SA Cheikh Sabah Al-Ahmed Al-Jaber Al-Sabah, a souligné que ce Sommet «sans précédent», qui se tient dans une conjoncture politique, économique et sécuritaire délicate, «donnera, sans nul doute, au partenariat stratégique liant les deux parties des dimensions supplémentaires et ouvrira de nouveaux horizons répondant aux aspirations de nos peuples». Se félicitant des relations «fraternelles, historiques et solides» unissant le Maroc et les pays du Golfe, l’Emir de l’Etat du Koweït a souligné la volonté permanente de hisser le niveau des relations entre les deux parties. «Nous continuons d’aller de l’avant dans notre partenariat stratégique conscients fermement de son importance et de sa nécessité dans un contexte qui requiert l’union et non pas la division», a noté l’Emir du Koweït.


***
Communiqué conjoint

Les dirigeants des pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG) ont réaffirmé leur position de principe au sujet de la question du Sahara marocain qu’ils considèrent également une question du CCG.

Dans le communiqué conjoint ayant sanctionné le Sommet Maroc-Pays du Golfe, tenu mercredi à Ryad, en présence de SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, les dirigeants du CCG ont réitéré leur position favorable à la marocanité du Sahara et leur soutien à l’initiative d’autonomie présentée par le Maroc, comme fondement de toute solution à ce différend régional artificiel.

Ils ont exprimé leur rejet de toute atteinte aux intérêts suprêmes du Maroc, au vu des indicateurs dangereux que ce dossier a connus durant les dernières semaines.

Par ailleurs, les dirigeants du CCG ont exprimé leur engagement à la défense commune de la sécurité et de la stabilité de leurs pays, et au respect de la souveraineté des Etats, de leur intégrité territoriale et de leurs constantes nationales, ainsi que leur rejet de toute tentative visant à ébranler la sécurité et la stabilité et à répandre le séparatisme et la division, avec le dessein de la recomposition des cartes des pays ou de leur partition, au risque de menacer la paix et la sécurité régionale et internationale.

Partant de ces constantes, le communiqué relève que les Pays du CCG et le Royaume du Maroc constituent un bloc stratégique uni, dès lors que tout ce qui touche à la sécurité d’un Etat, concerne la sécurité des autres.

Au vu des graves développements et menaces sécuritaires et politiques que connait la région arabe, exacerbés par le manque de solutions au conflit au Moyen-Orient et de règlement des crises dont souffrent la Syrie, l’Irak, la Libye et le Yémen, le Sommet met l’accent sur l’importance de conjuguer les efforts pour faire face à ces défis, avec fermeté et responsabilité.

Réitérant leur condamnation de l’extrémisme et du terrorisme sous toutes ses formes et manifestations, les dirigeants ont soutenu que ce fléau dangereux ne devrait pas être associé à une civilisation ou à une religion, tout en appelant à faire face à toutes les tentatives visant à disséminer le sectarisme et le confessionnalisme qui enflamment la discorde, avec le dessein d’intervenir dans les affaires internes des Etats.

Ils ont aussi appelé à la coordination des efforts régionaux et internationaux pour lutter contre le terrorisme, l’extirper et en anéantir les causes, relevant l’importance du soutien apporté à ces efforts par l’Alliance militaire islamique pour combattre le terrorisme.

Leurs Majestés et Altesses, dirigeants du CCG et SM le Roi Mohammed VI, ont réaffirmé leur foi en la communauté du destin et des objectifs et leur attachement aux valeurs de la solidarité agissante et de la fraternité sincère, qui forment le socle des relations historiques exceptionnelles liant les Pays du CCG et le Royaume du Maroc.

Le Sommet Maroc-Pays du Golfe a constitué une occasion de concertation et de coordination des positions pour faire face aux défis et menaces qui guettent la région arabe, d’échange de vues concernant les questions régionales et internationales d’intérêt commun.

Les dirigeants ont exprimé leur satisfaction du progrès continu dans l’action commune pour la réalisation de ce partenariat stratégique selon les plans d’action ayant défini les dimensions et les objectifs, en vue de renforcer les processus du développement humain, de faciliter l’échange commercial et de promouvoir l’investissement, soulignant la nécessité de donner à ce partenariat un saut qualitatif et de le développer dans son aspect institutionnel.

Ce Sommet a été aussi l’occasion d’examiner les possibilités d’asseoir les bases d’une coopération plus globale entre le CCG, le Royaume du Maroc et les pays africains sub-sahariens, en termes de renforcement de la sécurité et de la stabilité au service des intérêts communs.

Aux termes de ce Sommet, Leurs Majestés et Altesses ont souligné l’importance de poursuivre la concertation et la coordination pour renforcer les fondements du partenariat existant entre les Pays du CCG et le Royaume du Maroc, pour concrétiser les aspirations de leurs peuples, servir les intérêts des nations arabes et islamiques et réaliser la paix et la sécurité mondiales.